Pôle Solidarité

Histoire du Pôle Solidarité

Depuis le début des années 2000, quelques professeurs mobilisaient leur classe pour aider différentes associations, pour participer à différents projets, humanitaires, sociaux, etc.

Jusqu’à ce que certains projets prennent de l’ampleur, et qu’une classe soit dédiée à ce type de programme (Classe Solidarité Tamounte dans les années 2005). Finalement, le lycée décidera d’étendre l’engagement pour les autres à tous ses élèves, en créant le Pôle Solidarité.

 

Aujourd’hui, le Pôle Solidarité est inscrit dans la formation de l’élève de seconde et de première.
En seconde, l’élève s’engage dans des associations au choix « Intra » ou « Extra » St-Joseph, qui leur permet de s’ouvrir aux autres, leur montre que l’on peut être utile en donnant un peu de son temps libre pour aider les autres et les rendre heureux. Le POS s’étend donc aussi aux élèves de premières qui doivent en groupe organiser un projet qui découle sur une action. On utilise son savoir-être et son savoir-faire pour les autres pour les rendre quelques heures heureux.
En 1973, le père Arrupe écrivit : « Aujourd’hui, notre premier objectif en matière d’éducation doit être de former des hommes-pour-les-autres ; des hommes qui vivent non pas pour eux-mêmes mais pour Dieu et le Christ » (Des hommes pour les autres, Valence, 1973). « Des hommes et des femmes pour les autres et avec les autres » est considéré comme une expression jésuite. Cette expression saisit en quelques mots le but ultime de nos efforts pédagogiques et notre attachement à une foi qui promeut la justice.


Pourquoi un pôle solidarité ?

Le pôle solidarité est avant tout un espace de vie où chaque jeune doit pouvoir trouver sa place dans ce qu’il fait, mais également dans sa relation avec les autres. Ainsi, il pourra :

  • Découvrir, choisir des activités, des associations. Avoir la possibilité de faire des propositions, de prendre des initiatives constructives.
  • Prendre plaisir de « faire ensemble », de s’entraider. Favoriser les rencontres, les relations. Échanger et être à l’écoute.

 

Organisation

Après avoir pris connaissance des associations par le biais d’intervenants lors des journées d’intégration de seconde, voici les étapes que l’élève devra accomplir :

 

Etape 1 : le choix.

→ Lors d’un forum où les associations « intra » et « extra » Saint Joseph sont représentées, l’élève de seconde est invité à s’entretenir avec toutes ces associations, afin d’émettre trois propositions par ordre de préférence en fonction de ses goûts. Les responsables du projet pourront ainsi organiser l’ensemble des activités des élèves de seconde.

  • Si l’élève choisit une association « extra » Saint-Joseph, il doit durant quatre semaines s’engager auprès d’elle afin de prendre conscience de certaines réalités de la vie d’autrui, différente de la sienne.
  • Si l’élève choisit une association « intra » Saint-Joseph, il doit s’engager auprès de celle-ci durant toute l’année scolaire. En effet, des événements importants nécessitent une organisation plus longue que quatre semaines.
  • Toutefois, selon son choix, un élève peut adhérer aux deux formules.

→ Dès la semaine suivant le forum, les responsables du pôle solidarité passent dans les classes et indiquent à chaque élève leur affectation.

A cette occasion, il leur est remis un passeport de bénévolat, il sera vérifié à la fin de l’engagement de l’élève.

 

Etape 2 : L’engagement

L’élève doit s’informer auprès du pôle solidarité pour connaître ses dates d’engagement directement en salle des associations ou par le biais de l’affichage des listes.

Si un jour, l’élève ne peut pas participer à son activité, il avertit le plus rapidement possible l’association et/ou le pôle solidarité. En cas d’absentéisme ou de retard de l’élève, l’association est en mesure d’en informer le Pôle Solidarité et l’élève devra rattraper.

 

Etape 3 : Le temps de parole

A la fin de chaque période, une séance de « relecture » sera organisée. Elle permet d’évoquer, d’analyser, de revisiter et d’éclairer la rencontre que les élèves ont vécue. Cette séance permet à l’élève d’avoir une prise de conscience.

Il pourra ainsi répondre aux « questions jésuites » : « Qu’est-ce que j’ai fait ? » ; « Qu’est-ce que ça m’a fait ? » ; « Qu’est-ce que j’en fais ? »

Quelques exemples d’actions
  • Nettoyage de site : île de la Barthelasse
  • Aide aux devoirs : Maison pour Tous d’Avignon
  • SOLIRAP
  • Points Coeur
  • Collecte Pour la Croix-Rouge
  • Collecte Livre Pour Tamounte
  • Concerts Solidaires dans le Lycée
  • Projet avec ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire)
  • Bol de Riz
  • Travail avec l’Assocation Mas de Carles

« Maison de retraite St-Roch » à Avignon – Thé dansant  avec des musiques des années 60 à 80 et prise de photos souvenirs. Les élèves amènent le thé et les gâteaux pour une trentaine de résidents.

Ateliers ludiques et divertissements auprès des enfants de primaire de l’association « OGA – Quartier Reine Jeanne » à Avignon.

Maison de Retraite St-Roch Avignon – Salon de thé asiatique avec tenues et musiques adéquates.

Récoltes de fonds et de denrées animalières auprès d’enseigne comme Maxi Zoo (Orange) ou Botanic, etc afin de les reverser au Chenil de Pierrelatte.

Maison Lippi à St Saturnin-les-Avignon – Chasse au trésor avec le centre aéré : balle au prisonnier, épervier, course à l’oeuf, course en sac. Goûter partagé.

Ecole Gérard Philippe à Bagnols sur Cèze – Activités musicales et artistiques (flashmob, arts plastiques, etc) sur les thèmes de Alice au Pays des Merveilles et Le Petit Prince à l’école au sein de la classe ULIS.

Centre Magnanen avec « Les Petits frères des pauvres » – Ateliers créatifs avec des adhérents de l’association réunis spécialement au centre ce jour J. Atelier calligraphie, peinture, dessin, origami et autres. Goûter partagé.

Ecole primaire « Persil-Pouzaraque » à Avignon – Sensibilisation sur le handicap auprès des élèves à l’aide d’ateliers ludiques : domino en relief, devine-objet les yeux bandés.

Centre de Loisirs de la Barthelasse – Ateliers sur la sécurité et la prévention routière auprès de 40 enfants de 6 à 10 ans. Présentation des panneaux. Jeu de la statue version parcours routier. Jeu de 7 famille avec les panneaux et feu. Mise en situation avec gilet jaune et siflet, etc.

Antenne des Restos du coeur St-Ruf Avignon. Après-midi sur le thème de la solidarité. les élèves décorent la salle de l’antenne à l’aide de guirlande confectionnées par leur soin. Ateliers jeux de société et ateliers de discussion auprès des habitués de l’antenne.

Hôpital d’Avignon :  jeux avec une 20aine d’enfants

Ecole de Champfleury :  Chasse aux trésors sur les 6 continents – « culture du monde »

Collège Saint Jean Baptiste de la Salle d’Avignon Sensibilisation à l’écologie/environnement avec des jeux et un goûter à la fin.

Ordre de malte :  Orientation vers un spectacle à créer pour des enfants du centre de Coubertin (les restau du coeur) puis goûter tous ensemble

Salle des fêtes de St Chamand : Spectacle de théâtres joué par les élèves et aider par la compagnie « les hirondelles »(Vedène) pour environ 200 enfants du centre de Coubertin (les restau du coeur)

Enceinte du lycée St Joseph : Match de rugby avec les élèves et handi rugby pour faire la publicité des récoltes de bouchons en plastique afin de pouvoir acheter des fauteuils roulants.